Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 16:30

Affres hivernales

 


Du matin
Bouche mi ouverte, la respiration courte, broyé d'anxiété
De son œil plein sans un geste me tenait sous son orbe
Soutenant mon regard cherchant un secours
Je l'entendais hurler intérieurement
Il savait mon impuissance 
Quand je lui disais menteusement « ça ira »

 

Au soir
Tel l'enfançon maintenant couché, embobeliné 
La couverture au menton, la veilleuse allumée
Objurgation muette perçant ses prunelles humides 
Sentant l'inéluctable se présenter
Dans ses yeux contristant se lisait la frayeur
Il implorait silencieusement

                                                                                           À papa

 

sb.Avril-Mai 2017                                                                     Accueil

 

 

«Je ne vous dirai jamais que ça ne va pas» (Ses mots au médecin quelques jours avant son décès, de peur d'être hospitalisé et de ne pas mourir chez lui)

Partager cet article

Repost 0
Published by Syl
commenter cet article

commentaires