Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 13:17

Texte écrit dans le cadre de l’opération «Dis-Moi Dix Mots » à l’occasion de la Semaine de la langue française et de la Francophonie. Ce texte a obtenu le 5ème prix au jeu des dix mots de l'AAS - association des personnels du ministère de la Culture.

 

 

Yvonne

 

Elle était née la veille de la Toussaint et chaque année son père

Sortant Jack-ò-lantern et moultes lumerottes, lui faisait misère

 

Écossais un peu fada, papa l'avait prénommée Allhallow-Even

Incompréhensible en Belgique où elle se faisait appeler Yvonne

 

Comme dans un conte, cela ne nuisit en rien à la jolie blondine

Qui, de bonne composition, n'avait jamais eu la mine chafouine

 

Par elle ébloui, un champagné du cru, Léopold, lui offrit un emploi

Le même qui, un beau jour d'avril septante deux, au Congo l'épousa

 

Ainsi firent-ils tous deux le commerce de toile denim et de jersey

Qui de-ci de-là, au gré du marché, de par le monde les emmenait

 

Utilisant à Antsirabé le pousse-pousse, à Port-Au-Prince le tap-tap

A Valparaiso le funiculaire, à Londres le métro - mind the gap !

 

Puis vint Québec, ah ! Québec, où un vigousse marlou lui fit un bec

Et instantanément devint son chum lui faisant oublié tout net son mec

 

Heureux un temps, le riche bonhomme connu comme tenant un dépanneur

Menait de louches affaires et finit froidement dessoudé par un ferrailleur

 

Elle n'avait plus de raison, elle qui se fardait toujours de poudre de riz

De rester au pays où le coup de vent faisait tout voler comme poudrerie

 

Elle quitta donc le froid avec le pactole et revint sur le vieux continent

Dans l'état des helvètes, celui des ristrettes et des banques, précisément

 

Mais il y drachait trop souvent et y neigeait moins que dans le grand nord

Éperdue, c'est au soir d'un 31 octobre que Allhallow-Even y trouva la mort

 

 

 

sb.02/2016                                                                                                                                                         Accueil

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires